Extraits du livre

Extrait 1 :Se libérer de ses souffrances psychologique

Le contenu de ce livre n’est pas la base d’une nouvelle croyance, d’une nouvelle secte ou religion avec ses conditionnements, ses droits et obligations, ses interdits et ses punitions. Non !
Le but de cet ouvrage est de transmettre à l’Homme une méthodologie simple et pratique pour le libérer de ses souffrances psychologiques et de lui ouvrir le chemin d’accès à une vie épanouie.......

Extrait 2 : La réalité.

Ne pas vouloir admettre la réalité, donc la vérité, est une tromperie envers soi-même, une pure folie. Et pourtant, force est de constater que les non-acceptations de la réalité sont les principales causes de nos souffrances psychologiques. Elles provoquent des contrariétés, des culpabilités, du stress, des peurs, des colères et de l’agressivité, ce qui nous prive de la paix intérieure, base essentielle d’une vie épanouie.......

Extrait 3 : L’intelligence.

Je pense que celui qui n’est pas très doué en classe, mais qui est doté d’une intelligence émotionnelle, n’est pas un imbécile. Il peut même devenir super-intelligent suivant ses intuitions, ses inspirations et sa capacité d’agir, de gérer et de maîtriser son mental.
A quoi peuvent bien servir toutes les connaissances, les diplômes et autres lauriers, si l’on n’est pas capable d’aimer, de sentir avec le cœur, de penser positivement, de maîtriser efficacement ses émotions et d’avoir un comportement créatif et constructif ? .......

Extrait 4 : La réussite.

Arrêtons de courir pour acheter, accumuler et finalement ne pas utiliser ! Commençons à vivre et soyons gentils avec nous-mêmes ! Arrêtons de nous juger quand nous faisons une erreur et cessons de nous déclarer coupables en nous punissant chaque fois que nous y repensons ! Ne crions pas à l’injustice ! Soyons justes avec nous-mêmes en nous aimant, en nous respectant et en nous faisant du bien ! Cela nous donnera la force d’aimer les autres.
En conclusion, je considère que : La plus belle œuvre d’art de l’Homme réside dans la réussite de son chemin de vie.......

Extrait 5 : Les conséquences du mal-être psychologique.

Les conséquences du mal-être psychologique sont nombreuses et souvent désastreuses. Toutes les attitudes mentales négatives représentent de la nourriture malsaine pour notre corps psychique et physique, car elles nous stressent. Elles nous mettent sous tension, bloquent la libre circulation de l’énergie vitale et empoisonnent l’organisme pour y développer toutes sortes de maladies. Il en résulte des douleurs, des contractions musculaires et des oppressions asphyxiantes au niveau du plexus solaire ou ailleurs dans le corps. Celles-ci se renforcent pour devenir insupportables lorsqu’elles sont alimentées par des pensées, sentiments et émotions de peur, d’imaginations négatives et de fausses croyances.
Les blessures psychologiques mal soignées et les ressassements obsessionnels d’un passé douloureux risquent de déclencher des déprimes, des mélancolies et des dépressions. Dans des cas extrêmes, elles peuvent conduire au suicide.......

Extrait 6 : La pandémie du mal-être.

Avec une estimation de plus de 2500 suicides et plus de 40.000 tentatives par jour dans le monde, soit un suicide toutes les trente-quatre secondes et une tentative toutes les deux secondes, je considère le mal-être comme une véritable pandémie. Une catastrophe humaine sans précédent. Il est temps d’agir.......

Extrait 7 : Le détachement.

Celui qui a la faculté de savoir se détacher de tout, n’a pas peur de perdre une personne, une chose ou un titre. Il n’a pas peur de mourir. Il est en paix avec lui-même.
J’ai pratiqué l’attitude de détachement à de nombreuses reprises et notamment durant les années de maladie d’Alzheimer de ma femme. Bien que j’aie ressenti un très grand amour pour elle, durant près de quarante ans de mariage, j’ai dû apprendre à me distancer émotionnellement de la maladie pour être en mesure de supporter les deuils successifs que cela allait entraîner. C’est grâce à ce travail mental que j’ai réussi à m’occuper de mon épouse et à vivre sereinement.
Permettez-moi de vous donner quelques anecdotes de cette période difficile pour illustrer ce que veut dire « aimer, accepter, se détacher, avoir confiance en soi et en la vie ».......

Extrait 8 : Oubliez votre passé douloureux !

Le passé, c’est le passé, nul ne peut le changer. Lorsque vous aurez compris cette réalité et que vous arrêterez de vous tourmenter avec ce que vous ne pouvez pas changer, vous irez tout naturellement vers une amélioration de votre qualité de vie, je vous l’assure. ......

Extrait 9 : Acceptez émotionnellement toute personne !

Pour vivre en paix, il y a lieu de commencer par s’accepter soi-même, que l’on soit en bonne santé, riche ou pauvre, invalide, handicapé, homosexuel ou encore transsexuel. Ensuite, il est bon d’accepter tout être, quel qu’il soit, quoi qu’il dise ou quoi qu’il fasse, quelles que soient ses critiques, ses allusions ou ses regards, quel que soit l’état de santé mental ou physique dans lequel il se trouve, quelles que soient les erreurs commises au cours de sa vie. L’acceptation de nos semblables commence à partir de l’instant où l’on a compris que nous sommes tous des êtres uniques, donc des êtres différents.......

Extrait 10 : Feuille de route.

N’attendez pas que l’on vous annonce une maladie grave ! Et is c’était le cas, acceptez-la pleinement pour vous donner une chance d’en guérir ! Lâchez prise et détachez-vous de tout ce qui vous stresse et vous empoisonne ! Prenez le temps de vivre, de vous aimer et d’aimer les autres ! Acceptez, sans vous énerver, ce que vous ne pouvez pas changer ! Et modifiez, avec confiance, avec patience, ce qui est possible d’être modifié !.......

Extrait 11 : Faites l’amour avec la vie !

Une amie intime me demanda un jour : « Pourquoi suis-je toujours si bien quand je fais l’amour ? » Je la regardai profondément dans les yeux et lui répondis : « Quand tu fais l’amour avec l’homme que tu aimes, tu le fais avec des sentiments de joie, sans tabou ni pensée de peur. Tu t’y abandonnes en pleine confiance, dans un amour pur et inconditionnel, libérée de toute émotion négative. Tu es en paix et en fusion totale avec ton corps, ton âme et avec celui que tu aimes. Il s’agit là de la plus simple expression d’un bonheur absolu où tout est harmonie, équilibre, beauté, joie, sensualité et sérénité. »
« Explique-moi, continua-t-elle : comment faire pour prolonger cet état de bien-être fusionnel si magique, ce sentiment de volupté que je n’arrive à atteindre que lorsque je fais l’amour ? » Après une longue réflexion, je lui répondis : « Fais l’amour avec la vie ! Fais-le aussi bien que tu le pratiques avec celui que tu aimes ! Abandonne-toi à la vie, aime-la, respecte-la, accepte-la telle qu’elle est...

Celui qui fait l’amour avec la vie maîtrise ses pensées, sentiments, émotions, paroles et agissements. Il n’a pas d’ennemi, car il évite tout conflit et cherche des solutions à tout problème. C’est pour cela qu’il n’est pas stressé, ni angoissé et ne se met pas en colère. Il travaille avec enthousiasme, s’endort en paix, passe de bonnes nuits, se réveille dans la joie et se lève dans la bonne humeur. Ainsi, il conserve intact son système de défense immunitaire et ne tombe, pour ainsi dire, jamais malade.

Celui qui fait l’amour avec la vie jouit pleinement du moment présent. Il se fiche du passé et n’a pas peur de l’avenir. Il prend la vie comme elle vient et ne craint pas de perdre ou de mourir. Il se sent tout aussi bien seul qu’en famille ou avec.......